DET-OPC
En quelques chiffres
  • 17Collaborateurs
  • 250Projets
  • 102Clients

La cellule direction de travaux / O.P.C. gère la direction de travaux et l’OPC pour les projets Cetis. En effet, la cellule pilote les projets en phase de conception et les chantiers en phase de réalisation. Elle est garant de la qualité technique et de la bonne gestion financière des opérations. L’équipe direction de travaux promet la plus haute expertise dans tous les domaines de la maîtrise d’œuvre d’exécution.

Conscient de l’importance de la maîtrise des réalisations pour les maîtres d’ouvrage et du retour d’expérience, la Direction de Travaux du groupe Cetis assure :

  • – La direction de l’exécution des travaux (DET) ;
  • – L’ordonnancement, le pilotage et la coordination des travaux (OPC) ;
  • – La maîtrise d’œuvre d’exécution (MOE EXE).

Cette unité prend en charge les dossiers dès la phase projet. Elle participe également à l’établissement des marchés de travaux. Enfin, elle dirige les chantiers jusqu’à leur clôture administrative, technique et financière.

Photo du détail d'une verrière en losanges pour illustrer le lien permit par de cetis-mp, management de projet dans la construction, groupe Aw-eck

La mission DET doit :

  • – S’assurer que les documents d’exécution ainsi que les ouvrages en cours de réalisation respectent les dispositions des études effectuées ;
  • – S’assurer que les documents qui doivent être produits par l’entrepreneur, en application du contrat de travaux ainsi que l’exécution des travaux sont en conformité avec ce qui a été décidé ;
  • – Délivrer les ordres de service et établir les procès-verbaux nécessaires à l’exécution du contrat de travaux ;
  • – Procéder aux constats contradictoires ;
  • – Organiser et diriger les réunions de chantier ;
  • – Vérifier les factures ou les demandes d’acomptes présentés par l’entrepreneur, établir les paiements idoines, vérifier le projet de décompte final de l’entrepreneur et fixer le décompte général ;
  • – Assister le maître de l’ouvrage pour la vérification du budget et la bonne tenue des travaux.

L'OPC est décomposé en plusieurs étapes.

En phase d’étude, il analyse de manière détaillée les pièces du marché, les plans et les cahiers des clauses techniques particulières (CCTP). Il prend ensuite en compte les contraintes du site ainsi que les formalités nécessaires à la réalisation du chantier.

En parallèle, il élabore le cheminement de la diffusion des documents.

 

En phase de préparation, il s’agit d’organiser le chantier avec les entreprises. Il faut ensuite mettre au point les tâches pour les entreprises intervenantes. Planifier et coordonner dans le temps les études d’exécution.

Ensuite, un planning détaillé des travaux est élaboré, ainsi qu’un calendrier des choix et des prototypes nécessaires à la réalisation du chantier, en accord avec les pièces écrites.

 

En phase d’exécution des travaux, des réunions hebdomadaires de coordination sont nécessaires. Elles sont préparées en amont avec les entreprises concernées.

En parallèle il faut tenir à jour le suivi du contrôle des exécutions, des approvisionnements et des choix de matériaux et prototypes ainsi que l’état des effectifs présents sur le chantier.

En cas de retard de démarrage, il est possible de procéder à un recalage du calendrier d’exécution.

Hebdomadairement il élabore son compte rendu OPC et le diffuse quarante-huit heures après la réunion de coordination.

Il fait également un état des dates de suivi des documents d’exécution, relatif au calendrier des études et contrôle leur diffusion.

 

La phase de réception inclut les visites préparatoires à la réception (OPR), les réceptions techniques et la collecte des procès-verbaux des matériaux.

À la suite de la réception des ouvrages avec ou sans réserve, le pilote du chantier organise, anime et contrôle l’exécution de la levée des réserves figurant au procès-verbal de réception.

Enfin pour l’établissement du décompte général des dépenses (DGD), il propose une éventuelle répartition des pénalités, suivant les pièces émises en cours de chantier pour justifier ou non les retards constatés.

La direction de travaux et le pilotage sont clés dans un chantier. Surtout lorsque l’on sait à quel point le respect du planning peut s’avérer capital, notamment face aux pénalités de retard. Un projet d’art par exemple peut être plafonné à 20% du prix du marché. 

Dans ce contexte l’OPC devient stratégique et constitue un élément essentiel du prix de revient. Les délais non maîtrisés et les aléas de chantier coûtent cher au maître de l’ouvrage, à l’architecte et aux entreprises. Le pilote à la tête de la direction de travaux devient un véritable chef d’orchestre qui assure la bonne maîtrise et la bonne tenue du chantier.

schéma des rouages de la maîtrise d'oeuvre d’exécution dans un projet du bâti