• Blog
  • Notre présence au Rex BIM Tour !

« Aujourd’hui le BIM, chez nous ça fait 3 ans qu’on l’a abordé. Ça a été une grosse problématique au démarrage pour les plans d’exécution.
Le gros atout du logiciel c’est que ça nous a permis en interne de créer des groupes de travail et de remettre de la communication
et de l’enjeu dans le métier de dessinateur projeteur
« .

Aurélie Geoffray, Directrice de l’agence Rhône-Alpes Auvergne de Cetis

Après un état des lieux du BIM par différents acteurs du bâtiment, nous assistons aux retours d’expériences de Jacques Dinguirard, BIM manager pour les projets Cetis, et Aurélie Geoffray, directrice de l’agence Rhône-Alpes Auvergne du groupe Cetis, principalement sur le projet Des Archives Départementales de l’Isère (38).

L’accent a été mis sur la clé de réussite numéro 1 du BIM : l’humain.

« Nous sommes dans une transition digitale : on passe du trait à la 3D, beaucoup plus représentative. Mais s’il n’y a pas une volonté commune de la part de toutes les équipes, il risque d’y avoir quelques ratés » Jacques Dinguirard.

Même si l’utilisation du BIM reste nouvelle dans le monde de l’EXE, elle est un atout majeur si on l’utilise à bon escient : avec de la volonté et une communication précise entre les différents acteurs du projet :
« La peur de la part du gros œuvre c’était qu’il n’y avait pas tout sur le plan. Mais grâce à l’aspect collaboratif du BIM, les inquiétudes ont été levées. C’est un monde nouveau qui remet un peu d’enjeu dans notre façon de travailler. » Aurélie Geoffray.