• Blog
  • Les équipements d’une éco construction

Le choix des matériaux de construction ne suffit pas à rendre une maison écologique. De nombreux équipements sont à choisir avec minutie et rigueur afin de déverser le moins de CO2, de limiter les déperditions de chaleur, de chauffer l’atmosphère naturellement, etc. Les habitudes de consommations sur l’utilisation de l’eau, électricité et sur le choix des produits d’entretien et autres doivent également être revues.

Vitrage

Le choix du vitrage est primordial si vous êtes à la recherche d’une maison environnementalement respectueuse. Afin de réduire les pertes thermiques et limiter l’humidité, il est nécessaire de mettre en place des fenêtre double voire triple vitrage. En installant ces fenêtres à isolation renforcée, vous réduirez de manière significative les dépenses énergétiques de votre habitation. Pour aller encore plus loin dans la démarche écologique, des vitrages peu émissifs peuvent être choisis. Grâce à un traitement de surface qui permet à la vitre d’améliorer sa capacité isolante, de préserver la chaleur en hiver et de la repousser en été, font économiser 50 kWh/m² par an. Enfin, des gaz rares peuvent être introduits entre les vitres, au lieu de l’air, pour limiter encore plus la perte de chaleur.

Ventilation

La ventilation est un élément à ne pas négliger. L’air, plus facilement contrôlée avec le vitrage, doit circuler et être régulièrement renouvelé pour éviter les problèmes d’humidité et de santé qui en découle. Une ventilation naturelle (comme l’ouverture de fenêtre) est possible mais il est fortement recommandé d’installer une ventilation mécanique comme la VMC double flux. Ce système réduira les déperditions de chaleur en chauffant l’air entrant et peut être un bénéfice financier puisqu’il permet une économie d’environ 15% sur une facture de chauffage.

Chauffage et eau chaude

Vous pouvez utiliser des énergies renouvelables pour chauffer votre intérieur. La pompe à chaleur air-eau est un système de chauffage écologiquement performant. Cette dernière produit de la chaleur et de l’eau chaude en utilisant les calories de l’air extérieur combiné à un peu d’électricité. Autonome, ce système permet de diviser par trois la facture de chauffage. Un réel bénéfice environnemental et économique ! En revanche, pour qu’il puisse fonctionner, un système de plancher chauffant et/ou des radiateurs basse température doi(ven)t être mis en place. Autre solution pour un chauffage écologique : le poêle à bois. De préférence à granulés de bois puisqu’il s’agit de combustibles issus des déchets (sciures) du bois, et que le rendement est plus important qu’avec des bûches. Enfin, l’installation de chauffage solaire sur les toits est une solution déjà bien implantée. Grâce à ses capteurs thermiques, il stocke l’énergie solaire pour ensuite la transmettre à un plancher chauffant et/ou à un chauffe-eau. Même s’il ne permet pas de fonctionner en continu et doit donc être assimilé à un poêle à bois, ce système permet une réduction de facture de chauffage de l’ordre des 50%.

Electricité

L’écologie passe aussi par les habitudes de vie : consommation d’eau, électricité, utilisation des déchets, etc. Pour les personnes désireuses de maison écologique, produire son électricité semble une évidence.

Panneaux solaires

Les panneaux solaires peuvent améliorer vos rendements d’électricité. Pour être mis en place, il est nécessaire d’avoir une pente de toiture ensoleillée (exposition sud) d’une inclinaison d’environ 30%. Parmi eux, les panneaux photovoltaïques sont les plus connus. Pourtant, les panneaux aérovoltaïque sont 4 fois plus efficace pour chauffer l’intérieur de votre habitation puisqu’il récupère la chaleur, non pas que du soleil, mais aussi de celle produite par les panneaux eux-mêmes. Pendant les nuits d’été, ces panneaux permettent aussi de générer de l’air plus frais.

Eolienne

Moins esthétique et plus bruyant, la mise en place d’une éolienne est plus contraignante. Plus coûteuse que le panneau photovoltaïque, elle se doit d’être exposée sur un terrain où les vents forts sont réguliers.

Chaudière à cogénération

Environ 2 fois plus coûteuse qu’une chaudière classique, la chaudière à cogénération offre des performances énergétiques supérieures et produit une grande partie des besoins en électricité d’une famille (50 à 80%). En ce qui concerne l’électricité, ces solutions peuvent être facilement mises en place mais ne peuvent pas suffire et produire en continue puisqu’elles dépendent d’éléments naturels incontrôlables (soleil, vent). Il est donc encore nécessaire de les compléter avec un apport d’électricité classique, publique.

L’éclairage

Concernant l’éclairage, la solution est évidente. Avec des prix semblables aux ampoules classiques et une durée de vie d’environ 25 ans, les ampoules LED sont à privilégier. Des économies d’énergie en découlent : une facture jusqu’à 10 fois moins élevée qu’avec des ampoules classiques. Les ampoules fluo-compacte (LFC) sont une solution équivalente au LED. Ces dernières connaissent en revanche une durée de vie 6 fois moins importante. On estime donc leur durée de vie à environ 5 ans.

Eau

L’eau. Cette ressource « renouvelable » est loin d’être illimité. Pourtant, par le biais de diverses solutions, bien des litres pourraient être préservés. En voici quelques-unes : -Equiper les robinets d’embouts régulateurs et économiseurs d’eau -Installer un pommeau de douche économique -Installer une chasse d’eau à deux vitesses -Choisir des équipements (lave-vaisselle, lave-linge, etc.) de classe A+ au minimum -Mettre en place un système de récupération d’eau de pluie pour arroser les plantes, nettoyer la voiture, pour l’entretien des sols, etc. Encore une fois, ici les habitudes de vie sont à revoir. Il faut également faire attention à ne pas laisser le robinet ouvert, à ne pas jeter de l’eau qui pourrait servir à une autre utilisation, etc.

Engrais composé (compost)

A l’aide de déchets d’origine végétale ou animale et de leur décomposition, il est facile de produire un engrais totalement naturel. Il est l’engrais le plus performant, puisqu’il renforce l’aptitude du sol à retenir l’eau et les nutriments dont la plante a besoin. Il est aussi le plus écologique puisqu’il permet de réduire la quantité de déchets produits en les réutilisant.

Enfin, l’électroménager

Comme expliqué dans le paragraphe de l’utilisation de l’eau, le choix de l’électroménager, pour une maison éco responsable, doit se faire sur la classe énergétique. Il est préférable de choisir des appareils plus proches de A+++ (rendement optimal) que de G (rendement médiocre). Cette échelle de classement prend en compte différents critères, comme la consommation d’eau, d’électricité, la durée de vie, le bruit, etc.